Quelles sont les stats VPIP PFR 3bet des meilleurs regs de mid stakes? Théorie

Personnellement, j’attends donc 30 occurrences, mais quand atteint-on X occurrences avec une statistique ? Les joueurs sont des êtres humains, ils sont donc affectés par ce qui les entoure ou les situations, dès lors leur approche du jeu peut être différente d’un jour à l’autre. Lancez-vous et obtenez les versions d’essai gratuites et voyez lequel sera pour vous le meilleur tracker de poker. Si votre adversaire est passif et ne va pas souvent à l’abattage, alors il est faible et serré. S’il est agressif avec un faible WTSD, il fait souvent se coucher les gens avant l’abattage.

  • Je ne compte plus le nombre de joueurs que j’ai par exemple catalogués «serrure», sur parfois plusieurs centaines de mains, avant de finalement me rendre compte qu’ils ne l’étaient pas du tout (serrés).
  • Comme on l’a vu dans la section précédente, il faudra moins d’occurrences pour avoir une statistique fiable sur le continuation bet.
  • Cela permet d’affiner la lecture de la hand range (éventail de mains) adverse et donc de choisir la réponse la mieux appropriées.
  • En fonction de ces chiffres, vous serez mieux à même de décider quand payer un 3-bet ou quand 4-bet.

Ici, sur 126 joueurs retenus, la moyenne est de 19,5/16,2 (VPIP/PFR). De plus, si à peu près tout joueur régulier connaît les “bons chiffres” pour les VPIP/PFR, les pourcentages standard de squeeze ou de W$SD sont plus mystérieux pour le commun des joueurs. Une statistique simple comme le VPIP va converger assez rapidement vers quelque chose de réaliste.

Le VPIP : Pourcentage de fois où le joueur met de l’argent volontairement dans le pot.

Vous oubliez vos floating et vous ne pouvez plus espérer voir la river gratuitement avec votre FD après avoir callé le flop. On peut voir sur cette deuxième figure qu’après cent mains, les différents scénarios donnent une fréquence de jeu qui est beaucoup plus proche de la fréquence choisie par le joueur. Un joueur qui joue le top10 % des mains ne jouera en pratique quasiment jamais plus de 20 % des mains sur les cent premières mains.

Même si vous êtes meilleur qu’eux, ils jouent serré et le rake (le prélèvement effectué par la salle de poker en ligne) absorberait vos gains. Afin de maximiser votre taux de gain, vous devez trouver des tables où les joueurs sont rapides et larges. TableTracker effectue cette sélection d’une manière fluide et qualitative et vous proposera les tables les plus softs. Un logiciel de suivi de poker est un outil qui permet aux joueurs de poker de suivre leurs propres statistiques et celles de leurs adversaires.

HUDの主要スタッツ⑦

Comme on l’a vu dans la section précédente, il faudra moins d’occurrences pour avoir une statistique fiable sur le continuation bet. Comme on l’a vu dans cette section, le nombre d’occurrences augmentera plus rapidement avec le nombre de mains distribuées pour la statistique de 3bet. Alors laquelle de ces deux statistiques sera fiable le plus rapidement.

  • Les poker rooms proposent aujourd’hui une diversité de moyens de dépôt qui va bien au-delà des simples cartes bancaires Visa ou Mastercard.
  • L’idée est de trouver les tables et les adversaires les plus rentables.
  • J’ai des statistiques pour savoir à quelle fréquence un joueur fold face à une relance pré-flop, sur la turn et sur la river.
  • Mais la plupart des joueurs savent cela et il faut faudra être près à résister aux joueurs qui volent souvent depuis ces positions.

A l’inverse, d’autres joueurs ne polarisent pas leur range et ne 3-bet que leurs meilleures mains. Vous pouvez trouver des analyses et des données précises sur les tendances de jeu de vos adversaires sur le panneau d’affichage (HUD) de votre tracker de poker. Et la maîtrise de ces statistiques peut faire une énorme différence dans votre espérance de gains. Les statistiques sont quelque chose que tous les joueurs gagnants utilisent dans une certaine mesure, mais que très peu utilisent à leur plein potentiel. Apprenez à maîtriser cet outil puissant et vous en tirerez de grands bénéfices.

Средние показатели VPIP и PFR в покере

J’apprécie tout particulièrement ses performances et fonctionnalités fluides et faciles à mettre en place. L’outil est convivial et bien pratique pour revoir ses sessions et les mains clés. Cependant, il existe d’autres solutions tout à fait convenables.

  • Voici les statistiques pré-flop les plus couramment utilisées.
  • Une statistique simple comme le VPIP va converger assez rapidement vers quelque chose de réaliste.
  • Vous remarquerez aussi que quelques joueurs ont un gros pourcentage de 3-bet en milieu/fin de parole.
  • On ne peut pas utiliser correctement les statistiques postflop sans s’intéresser aux statistiques preflop.
  • Un joueur qui open-raise et/ou 3-bet souvent est un joueur qualifié d’agressif.

Je clique sur ses stats et je regarde ses statistiques sur la turn. Mais pas seulement, je regarde aussi s’il relance souvent et dans quelles positions (blinds, début de parole, position intermédiaire, position tardive). Et si un joueur montre qu’il joue différemment de ce que ses statistiques semblent indiquer sur “sa personnalité au poker”, devez-vous être plus prudent ?

PMU Poker : Darkness Freeroll 20.000€

Dans ce genre de situation, la qualité de l’information fournie par le tracker n’a pas grand intérêt. Que son VPIP soit de 50, 65 ou 80% ne changera pas grand-chose à la façon dont on abordera ce (bon) client. Les poker rooms proposent aujourd’hui une diversité de moyens de dépôt qui va bien au-delà des simples cartes bancaires Visa ou Mastercard. Toutes offrent des gages de sécurité pour votre argent, mais certaines y ajoutent des avantages en termes de simplicité ou de discrétion. Pour des valeurs plus précises, je vous renvoie à l’utilisation du calcul de l’écart-type pour les lois binomiales.

  • A l’inverse, le joueur régulier est plus difficile à analyser – et ce travail est d’autant plus important que nous l’affrontons … régulièrement.
  • Ce type de joueur est assez prévisible postflop, sa sélection de mains préflop étant transparente.
  • Toutes les 100 mains distribuées, j’ai eu l’occasion de 3bet 37 fois.
  • La tendance générale des joueurs est de 2nd barrel trop peu souvent.
  • Le Forum PokerNews France est un lieu d’échange avec les autres joueurs de poker de tous niveaux.
  • Une occurrence d’une statistique n’est pas le nombre de fois où on a réalisé l’action qui correspond à cette statistique mais le nombre de fois où on a eu l’opportunité de réaliser cette action.

Cette range, variable selon la position est souvent de 8 ou 9%. Si cette range est inférieure à 8%, alors elle est surtout faite de paires servies. Si elle largement supérieure, c’est qu’il faut y ajouter davantage de broadways, de connecteurs assortis et de petits As assortis. Encore une fois, il faudra confirmer cela en regardant en détails les mains jouées et stockées dans la base de données. A l’opposé des joueurs qui ne prêtent aucune attention à leur position, il y a ceux qui en font trop. Ils ouvrent 11 à 13% des mains UTG et ont un très fort pourcentage de “steal” au bouton (vol de blinds).

Holdem Manager 3

Ce type de joueur est assez prévisible postflop, sa sélection de mains préflop étant transparente. La taille du 3-bet est aussi un élément qui peut être intéressant. La plupart des joueurs réguliers ont des tailles de 3-bet standard. Ainsi, si vous ouvrez à 2,5 big blinds et que vos adversaires continuent de 3-bet à 11 ou 12 big blinds avec la même range, cela crée certains avantages et désavantages. L’inconvénient est que vous ne pourrez que rarement suivre avec une telle cote. L’avantage est que cela vous coûte moins quand vous êtes obligé de passer.

  • Les statistiques fournies par un HUD ou un tracker sont des informations qui nous permettent de définir les ranges de notre adversaire.
  • Alors visiblement PT4 a pris le meme concept que HM2 j’imagine.
  • Quand vous voyez un joueur jouer différemment de ce qu’indique “sa personnalité au poker”, vous devez vous inquiéter.
  • Rappelez vous qu’en tournoi il est surtout question de faire fold ses adversaires.

Souvent, vous observerez un décalage entre la range d’ouverture/de steal et celle de fold face à un 3-bet. Si quelqu’un ouvre 50% de ses mains à la small blind et passe 50% face à un 3-bet, cela laisse 25% des mains qui restent en jeu. Si vous ôtez les meilleures mains qui vont 4-bet (plus quelques 4-bet bluffs occasionnels), cela laisse encore beaucoup de mains moyennes qui vont voir le flop. Contre ce type de joueurs, vous n’irez pas 3-bet 5♣6♣ mais une grande parties de vos broadways. Vous jouerez ainsi en position, pour un gros pot et en ayant une main de départ meilleure que la range adverse.

VPIP and Hand Ranges

Non, l’utilisation d’un HUD ne constitue pas une tricherie au poker. Lorsque vous utilisez un HUD dans une partie de poker, vous ne faites qu’accélérer votre analyse. Ce que le HUD fait, c’est prendre des données uniquement à partir des mains que vous avez jouées. Il vous simplifie le travail en analysant les données plus rapidement que si vous l’aviez fait manuellement. Ces affichages Heads-Up montrent des informations sur chaque joueur à la table – en supposant qu’ils ont joué au moins une main en votre présence.

Si un joueur avec un AG de 0,5 joue contre vous, il ne bluffe probablement pas et vous devez avoir une très bonne main pour continuer. D’un autre côté, si quelqu’un avec un AG de 6 vous affronte, votre top tortuga pour paire commence à être très bonne. Il s’agit de la fréquence à laquelle votre adversaire relance avant le flop. Par exemple, un 3b de 3% signifie que sa range pour cette action est AA-TT, AKs-AQS, et AQo.

Pourquoi utiliser un tracker de poker?

Selon mon tableau, la statistique de 3bet est celle où le nombre d’occurrences augmente le plus vite après celle du VPIP et du PFR. Toutes les 100 mains distribuées, j’ai eu l’occasion de 3bet 37 fois. La deuxième statistique qui converge le plus vite est celle du steal. A contrario, une statistique comme le pourcentage de continuation bet converge beaucoup moins vite. Les statistiques fournies par un HUD ou un tracker sont des informations qui nous permettent de définir les ranges de notre adversaire. Si nous n’avions besoin que d’une statistique pour pouvoir définir ses ranges, nous n’aurions pas besoin d’un HUD ou d’un tracker.

  • Par exemple, un 3b de 3% signifie que sa range pour cette action est AA-TT, AKs-AQS, et AQo.
  • Par conséquent, s’ils jouent 20 VPIP, le PFR est généralement de 14%-19%.
  • D’abord, j’appelle ces deux nombres les “nombres vitrine” car en général le VPIP et le PFR décrive la personnalité globale d’un joueur au poker.
  • Dans les précédents articles sur les statistiques poker fournie par un “tracker”, nous avons parlé des deux stats les plus importantes le “VPIP” et le “PFR”.
  • Non, l’utilisation d’un HUD ne constitue pas une tricherie au poker.

La seconde est de ne pas ouvrir de mains que vous allez passer face à un squeeze. Cette statistique est extrêmement utile pour décider quelles mains suivre et quelles mains relancer avant le flop. Il est évident que quelqu’un avec une statistique de fold-to-three-bet élevée est un joueur contre lequel vous pouvez 3bet sans ménagement.

facteur d’agression du joueur à toutes les streets (flop, turn, river)

Il aborde le même sujet, et c’est clair que dans les faits, un vpip de 20% correspond à la version avec toutes les PP et moins de Axs. Télécharger Pokerstars.fr sur Pokernews vous rapporte 500€ de bonus sur votre premier dépôt, un tournoi de poker gratuit à 300€ de prix et un freeroll de 2.500€ tous les mois exclusif Pokernews. Vous pourrez aussi participer à des tournois de qualifications exceptionnels et exclusifs réservés aux membres de Pokernews pour l’European Poker Tour ou les France Poker Series.

  • La plupart des joueurs ont 55% – 88%, alors regardez aussi la statistique PFR.
  • Malheureusement, online, nous n’avons aucune information physique (comment se tient-il, s’il se sent confiant, la façon dont il misé etc etc etc) pour nous aider.
  • Si j’en crois mon tracker, mon adversaire a donc tendance à surelancer un peu large, pas seulement pour valorisation.
  • Un joueur qui ne relancerait que les paires d’As et paires de Rois servies, aurait un PFR inférieur à 1% (0,9% pour être précis).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *